Cinéma, Médiathèque

Kung Fu Panda 3 : mon verdict…

 

Kung fu panda

Je commencerai par vous prévenir, très chers lecteurs, que mon billet du jour manquera inévitablement d’objectivité : je déteste les films de combats !

C’était dans le titre, j’aurais dû m’en douter… Mais, j’avais entendu beaucoup de bien des deux premiers opus, et ça faisait tant plaisir aux garçons !!

Des combats, des combats, des combats, des combats, des combats, des combats, des combats, des combats,… Vous voyez, c’est rasoir de lire toujours le même mot! Et bien, dans ce dessin animé, c’est la même chose. Je me suis ennuyée de toutes ces scènes répétitives. Trop de combats tuent le combat!

Ajouté à cela, la noirceur ou plutôt la « verdeur » (ok, ce mot n’existe pas, mais on n’a pas idée de mettre tout ce vert, dès que le méchant apparaît…) et le rythme inadapté au plus jeune public.

Panda vert

J’ai pourtant vraiment aimé la bande annonce, mais elle ne laisse finalement plus de surprises…

L’idée était bonne de réunir Po, le panda et son père biologique. Mais ce sujet n’est traité que superficiellement. On comprend qu’il s’agit pour notre héros de découvrir qui il est. Mais je ne suis pas convaincue.

Quelques scènes sont très sympas : la rencontre entre Po et son père, leur scène de jeux dans le temple et la découverte de la vie des pandas. Bref, toutes les scènes de la bande annonce… Et alors, ce qui est inédit, c’est qu’une scène de la bande annonce (celle où les pandas se mettent tous un coup de poing) a été coupée au montage…Si je me suis trompée et que cette remarque est le fruit d’une micro-sieste intempestive, veuillez m’en avertir en commentaire.

Voilà, en résumé, je ne suis pas séduite malgré la très grande qualité de ce film d’animation en terme d’image et des moments vraiment drôles.

Mon grand a beaucoup aimé, mais on est d’accord pour dire que ce n’est pas le film du siècle.

Comme dirait Po « je jacasse », alors j’arrête et je vous laisse (re)découvrir la bande annonce.

« Avant de vaincre par le poing, il faut vaincre par le mental ». J’espère que mes garçons retiendront cette sage réplique.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *